Commissaire d’exposition, historien de l’art et dramaturge, Lou Forster travaille à l’intersection entre la danse et les sciences humaines.

Son intérêt pour la danse et la performance remonte à 2010. Il écrit sur Alain Buffard, L’Encyclopédie de la Parole, Anna Halprin, Franck Leibovici, Rabih Mroué, Steve Paxton, Walid Raad, Yvonne Rainer, Claudia Triozzi, notamment, pour A prior, Le journal des Laboratoires d’Aubervilliers et Art 21, dont il participe au comité éditorial de 2012 à 2013. Cette première expérience, le pousse à approfondir sa connaissance des formes et des pratiques chorégraphiques et à réfléchir à une variété de formats pour en rendre compte.

Il développe, également, une pratique curatoriale. Il assiste Pierre Bal-Blanc pour La Monnaie Vivante en 2013 et travaille pour la documenta 14 en tant qu’assistant curateur sur les projets de Cornelius Cardew, André du Colombier, Anna Harplin, El Hadji Sy et Yianni Christou, entre autres. Par ailleurs, il collabore avec W, comme chercheur, Thiago Granato comme dramaturge et Gerard and Kelly, comme performeur.

À partir de 2014, il lance un ambitieux projet autour de la chorégraphe Lucinda Childs qui prend la forme d’une exposition monographique, Lucinda Childs, Nothing Personal (1963-1989), présenté au Centre national de la danse (CN D) et à la Galerie Thaddaeus Ropac, Pantin dans le cadre du Festival d’Automne à Paris en 2016, et au Centre Chorégraphique et à la Scène nationale d’Orléans en 2018. Il accompagne la donation des archives de la chorégraphe au Centre national de la danse, et, écrit, actuellement, un doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), sous la direction de Béatrice Fraenkel et Carrie Lambert-Beatty (Harvard University). Il y déploie une anthropologie historique de la compagnie, attentive aux techniques et aux savoir-faire permettant l’incorporation du minimalisme.

Depuis 2018, sa compréhension de la danse se nourrit des apports du programme de recherche « Chorégraphies. Écriture et dessin, signe et image dans les processus de création et de transmission chorégraphiques », auquel il participe en tant que chargé d’étude et de recherche à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA). Il suit, également, la formation de 1er cycle d’analyse et d’écriture du mouvement en cinétographie Laban au Conservatoire de Paris dont il est diplômé en 2020.

En parallèle de ses recherches individuelles, il fonde en 2010 avec Lenio Kaklea abd, une plateforme qui développe des projets à l’intersection entre danse et théorie critique. Il participe comme dramaturge à Fluctuat nec Mergitur (2010), Arranged by Date (2012), Margin Release (2015) et collabore à Iris, Alexandra, Katerina, Mariela et moi (2016) au festival DansFabrik, Quartz-Scène Nationale de Brest.

En 2017, le projet Encyclopédie pratique marque un tournant dans leur travail. La danse y devient un moyen d’enquêter sur les pratiques des habitant·e·s de six villes européennes. À partir de 600 témoignages, il·elle·s coécrivent, Encyclopédie pratique, Portraits d’Aubervilliers (Les Laboratoires d’Aubervilliers et abd, Aubervilliers et Paris, 2017) et Encyclopédie pratique, Détours (Les presses du réel et abd, Dijon et Paris, 2020).


Direction artistique: Lou Forster
louforster@abd-contents.com